Colombie – Il confond farine et cocaïne et fait des crêpes : 48 morts

Un Colombien a accidentellement confondu de la farine et de la cocaïne avant de faire des crêpes et de les servir lors d’une fête dans une école primaire. Le bilan est lourd, avec quelques 48 morts…

Cela devait être une fête, cela s’est finalement transformé en tuerie… Le weekend dernier était organisé à Soledad, en Colombie, une kermesse de fin d’année. Tout était réuni pour que la fête des enfants de l’école Pablo Escobar se déroule dans de parfaites conditions.

Le soleil rayonnait fort sur la cité colombienne, les spectateurs avaient répondu présents en masse et les enfants avaient répété leur spectacle « Mein Kampf », un spectacle haut en couleurs en musique et en chansons tiré d’un livre d’un célèbre auteur allemand. Mais c’était sans compter sur Tyno Mantano, le cuisinier de l’école…

Pour faire plaisir aux enfants, Tyno avait préparé des crêpes. Malheureusement, le cuisinier a confondu sa boite à farine avec sa boite à cocaïne : ce sont donc plus de deux kilos de cocaïne qui ont été mélangés avec des œufs et du lait pour confectionner la pâte à crêpes.

« Des enfants essayaient de draguer les mères d’autres enfants »

Le cuisinier ne s’est rendu compte de son erreur qu’au moment où les enfants ont commencé à courir vite :

« Les enfants étaient calmes. Mais après avoir mangé les crêpes, c’est devenu l’orgie dans l’école. Des jeunes enfants essayaient de draguer les mères d’autres enfants, d’autres couraient sans s’arrêter : ils auraient pu mettre Usain Bolt à l’amende. Je suis tellement désolé : deux kilos quand même, ce n’est pas rien… En plus, c’était de la cocaïne de très bonne qualité, quel gâchis ! »

Le bilan fait état de 48 morts par overdose dont 39 enfants. Le cuisinier a promis de ne plus recommencer et de mettre sa boite à cocaïne en dehors de sa cuisine. Il risque une forte amende avec sursis.

The following two tabs change content below.

Tom

Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*